Vertus de la Banane

Les atouts santé de la banane

Les atouts santé de la banane

  • Quelles sont les vertus santé de la banane ?
Aline PÉRIAULT - Lundi 14 Juin 2010

Plein feux sur la dopamine

La dopamine, puissant antioxydant hydrosoluble de la famille des catécholamines (tout comme celle secrétée par le corps), a été identifiée dans la banane du cultivar commercial populaire Musa cavendishii. Les teneurs en dopamine varient de 80-560 mg pour 100 g de peau et de 2.5-10 mg pour 100 g de pulpe, même dans les bananes mûres prêtes à consommer. [1]

La dopamine a démontré une activité antioxydante similaire à celle de la vitamine C, reconnue comme un antioxydant hydrosoluble particulièrement puissant. La banane contient à la fois de la dopamine et de la vitamine C (15 mg pour 100 g de banane). Elle fait donc partie des aliments antioxydants.

 

En prévention de certains cancers

Le pouvoir antioxydant de la banane est important. Son indice TAC (capacité antioxydante totale) pour une banane de 118 g est de 1 037 umol. De quoi lutter efficacement contre les radicaux libres, ces substances instables sont surtout composées d’oxygène et dont la structure chimique fait qu’ils endommagent les autres atomes en les « oxydant » contribuant à l’apparition de plusieurs maladies et au vieillissement.

Dans une étude prospective, effectuée auprès de 61 000 femmes suisses âgées de 40 ans à 76 ans, une relation inverse entre la consommation de fruits et le risque de cancer du rein a été démontrée[2]. Et ce sont chez les plus grosses consommatrices de banane qui présentaient les plus faibles risques de cancer. Ces mêmes relations avaient également été observées avec le cancer colorectal, au cours d’une étude de plus petite envergure, effectuée chez des femmes et des hommes, quelques années auparavant[3]. Il semble que les composés phénoliques ou autres antioxydants présents dans la banane, comme la dopamine, sont à l’origine de cette action protectrice.

Consolide l’endurance et agit sur la dépression

La dopamine ainsi que la noradrénaline sont des neurotransmetteurs du système nerveux central. Elle régule la motivation, le mouvement, la coordination et la puissance musculaire. La dopamine cérébrale du striatum est la clé du mécanisme responsable de l’efficacité de l’exercice chez l’homme[4]. Les réseaux dopaminergiques sont étroitement associés aux comportements d’exploration, à la vigilance, la recherche du plaisir et l’évitement actif de la punition (fuite ou combat).

Le déficit de dopamine cérébrale diminue les performances physiques et mentales et rend léthargique, fatigué et moins attentif. Le taux du neurotransmetteur antagoniste de la dopamine, la sérotonine, s’élève après un effort prolongé amenant rapidement la fatigue.

L’équilibre dopamine/ sérotonine semble la clef d’une endurance tant physique que psychique.

Selon une récente enquête auprès des personnes sujettes à la dépression, nombreuses sont les personnes interrogées affirmant se sentir mieux après avoir mangé une banane. La dopamine n’est pas étrangère à ce phénomène qui s’explique aussi par la présence de tryptophane dans la banane, une catégorie de protéines que le corps transforme en sérotonine, substance connue pour son effet relaxant et qui provoque globalement un bien-être général. En Australie, on surnomme donc la banane « L’aliment de la Bonne Humeur ».

 

Une action stimulante renforcée par la vitamine B6

La banane est une bonne source de vitamine B6, (0.5mg au 100g, soit le quart de l’apport quotidien recommandé). Aussi appelée la pyridoxine, cette vitamine intervient dans le métabolisme des protéines, des lipides et des glucides mais est aussi utile pour produire divers neurotransmetteurs associés à l'humeur, dont la sérotonine et la dopamine. Certaines études ont prouvé que, consommée en forte dose, elle allégerait la dépression associée au syndrome prémenstruel.

 

[1] Kanazawa, K.; Sakakibara, H., 2000, High content of dopamine, a strong antioxidant, in 'Cavendish' bananaIn : Journal of Agricultural and Food Chemistry (USA), 48, (3), p. 844-848


[2] Rashidkhani B, Lindblad P, Wolk A. Fruits, vegetables and risk of renal cell carcinoma: a prospective study of Swedish women. Int J Cancer 2005 January 20;113(3):451-5.


[3] Deneo-Pellegrini H, De Stefani E, Ronco A. Vegetables, fruits, and risk of colorectal cancer: a case-control study from Uruguay. Nutr Cancer 1996;25(3):297-304.


[4] C.Gilbert et al, 1995 “Optimal physical performance in athlètes : key role of dopamine in a specific neurotransmitter/ hormonal mecanism” Mechanism of ageing and development 84 :83-102

banane

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×